jean-yves couteau

Jean-Yves Couteau, Conseiller départemental

Président du Conseil départemental 37

« Quel bonheur d’avoir pu répondre à l’attente de quelqu’un qui vient vous voir pour vous demander de l’aider.
Être élu c’est d’abord cette préoccupation. »

La Touraine, proche de Paris, et forte de talents cachés mérite. Arrêtons ce pessimisme qui finit par rassurer les plus inactifs. Le conseiller départemental est encore un pilier de valorisation de vies, d’initiatives.

Le conseiller départemental doit sortir de sa torpeur issue d’une IVe République qui n’est plus de mise à l’air de la mondialisation et du numérique. Il doit être l’interface au plus proche de son territoire, il doit le rester. Dans le triste débat sur le millefeuille territorial,  le vrai sujet n’est-il pas de l’éloignement des électeurs ?

Trop de parlementaires, trop d’élus tuent les élus. Trop de mots, trop de structures, tuent la possibilité de réponse aux attentes des citoyens. L’inextricable enchevêtrement des syndicats, organisations, associations, fédérations génèrent la totale impuissance. La priorité est l’investissement public et une révision drastique des modes de fonctionnement.

Nos habitants ne s’y retrouvent plus dans les faux guichets uniques. Il faut être plus proche des « gens » proches des communes proches des hommes et des femmes qui espèrent. Le conseiller départemental doit se réveiller. Il faut avoir le temps et être là où il faut au bon moment.

Mon expérience de 30 années d’élu local complétée par une expérience professionnelle issue de la gestion des collectivités locales, me donne la force de vouloir réveiller la Touraine. Notre canton de St Cyr doit confondre l’équilibre de la ville et la quiétude des bords de Loire. C’est un lieu unique. Défendons la pertinence et la gestion digne de Courteline !

Le rôle du conseiller départemental : Téléchargez le document

Jean-Yves Couteau, Premier adjoint au Maire de Saint-Cyr-sur-Loire

Premier adjoint au Maire de Saint-Cyr-sur-Loire

« Être au cœur des décisions donne l’expérience de la gestion d’une commune qui veut affirmer son identité de troisième ville de Touraine. »

L’humain, la vie sociale, culturelle constituent l’engagement auquel je crois. Chaque jour animateur, agitateur, je ne peux résumer st Cyr à la simple définition d’une banlieue.

Jean-Yves Couteau, Délégué communautaire de Tour(s) plus

Délégué communautaire de Tour(s) plus

« La communauté d’agglomération doit être un levier de puissance. Depuis 7 années je milite en ce sens pour développer des logiques d’économies par des actions réalisées en commun.»

Il ne s’agit pas de vendre l’identité de Saint-Cyr à la globalité froide d’une structure de plus. Assainissement, transports, université sont des priorités communes qu’il faut fédérer.

Jean-Yves Couteau, Délégué général de la fondation Rabelais

Délégué général de la fondation Rabelais

« Cheville ouvrière de cette fondation, professionnellement je veux rassembler des partenaires privés autour de l’université
François Rabelais pour développer la recherche et favoriser la vie des étudiants. »

Deux raisons qu’il faut travailler pour le devenir de notre Touraine. Il s’agit d’être pragmatique dans les choix, loin de trop de longues réunions stériles.

Il faut avoir à l’idée et la concrétiser, en assumant une adaptation permanente des formations aux attentes du monde de l’emploi . Ne rêvons pas l’avenir est au prix de la remise en cause permanente. Le monde figé n’est pas le nôtre.

Jean-Yves Couteau, Vice-président de l’hôpital de Tours (CHRU)

Vice-président de l’hôpital de Tours (CHRU)

« Le CHRU de Tours est plus qu’un hôpital de proximité. Il regroupe des leaders trop cachés dans l’innovation médicale, la santé dont les coûts sont à contrôler et des équipes à valoriser. »

Centre de Transplantation Hépathique : Hommage aux équipes de prélèvement

Centre de transplantation hépatiqueCliquez sur l'image pour lire le document

 

Il doit être en symbiose étroite avec l’université, les lieux de recherche privée ou publique pour répondre aux attentes des patients d’ici mais aussi d’ailleurs.

La confusion des savoirs est un gage d’économie, à l’heure où il faut compter et être de plus en plus performants. Cette alchimie est la seule possible avec un peu de volonté.

FRANCIS COUTEAU, Peintre

Mon oncle fut un peintre trop peu connu, il était diamantaire, professeur à l’école de Joaillerie de Paris. Il était peintre à ses heures perdues.

LA CUISINE, UN ART, Recettes de Touraine

En passant, un peu de temps aux Archives Départementales et en fouillant un peu partout, j'ai commencé à retrouver les quelques recettes de plats de Touraine.
Ils sont des histoires dans l'Histoire. Ils sont des héritages colportés.
Il faut les faire connaître, mieux connaitre comme notre touraine qui ne peut se résumer à copier ce qui se fait ailleurs !
On ne peut oublier ce qui nous rassemble.

V